bernard_dadie_1_

 

Les lignes de nos mains

 

Les lignes de nos mains

ni Jaunes

ni Noires

ni Blanches

Ne sont point des frontières

des fossés entre nos villages

des filins pour lier les faisceaux de rancoeurs.

 

 

Les lignes de nos mains

sont des lignes de vie,

de Destin

de Coeur

d’Amour,

de douces chaînes qui nous lient les uns aux autres

les vivants aux morts.

 

 

Les lignes de nos mains

ni blanches

ni noires

ni jaunes,

Les lignes de nos mains

Unissent les bouquets de nos rêves.

 

La Ronde des jours

Editions Pierre Seghers, 1956

Du même auteur : Nous avons dansé (17/02/2015)