ac5364098288310ef6cb32ec7b77851db1fr2f_h_17776_1_

 

Souvenance

 

Il y a des peuples qui se ressemblent tant

qu’ils partagent leurs vies haïssant leur propre image

et qu’ils cèdent sans hésiter à d’autres pays leur haine

leur hypocrisie et leur dégoût qui les changeront en poussière

Ils ignorent que vus de l’avenir

ils sont le seul sang sève de glaise dans cet air désespéré

le seul espace rétréci dans une artère du tombeau

 

Il y a des peuples qui se ressemblent tant

qu’ils ignorent leur propre langue

et qu’ils s’ignorent même devant la mort

Des peuples meurtris par la religion le bûcher le ghetto

et qui vus de l’avenir sont engloutis ensemble

quand le mal omniscient les déchire

car seul l’ennemi les unit

 

Traduit du polonais par Frédérique Laurent

In, Kazimierz Brakoniecki « Poèmes du Nord »

Editions Folle Avoine, 35137 Bédée, 1999

Du même auteur :

Dithyrambe / Dytyramb (07/01/2014)

Fugacités  / Przemijanie (07/01/1205)

Armor, Poèmes de l’Atlantique / Armor,  Wiersze atlantyckie (07/01/2016)

Vent de la mer (07/01/2018) 

Varmie (07/01/2019)