29 novembre 2016

Gérard Le Gouic (1936 - ) : Cairn de Barnenez

  Cairn de Barnenez   La nuit primitive qui s’élève de la terre noire, et la lumière des premiers hommes au-dessus de la baie immuable.   Une seule pierre déplacée et l’arc-en-ciel des silex s’effondre, une seule pierre ajoutée et tout le promontoire gronde.   L’oiseau dépose son fragment de ciel, le lézard inscrit sa ligne fugitive, le vent et la pluie brassent le levain des pierres.   Chaque caillou est un son arrêté, chaque pierre une pensée d’un défunt, chaque bloc est un rêve qui... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2016

Wolfdietrich Schnurre (1920 – 1989) : Quand le monde frappe à ta porte / Klopfzeichen

  Quand le monde frappe à ta porte   Ne t’éloigne pas de toi, reste en accord avec toi-même. Qui doit te donner du courage le soir, qui doit baisser les stores, qui doit te soutenir quand la porte cochère tremble sous le coups de poing du monde ?   Ne t’éloigne pas de toi, reste en accord avec toi-même. Nul ne t’appelle ; tu n’entends que le vent. Le chant de l’alouette ment au nez de la mort ; le monde qui t’attire ne souffle mot de ses infirmités.   Ne t’éloigne pas de toi, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2016

Umberto Saba (1883 – 1957) : Ulysse / Ulisse

  Ulysse   J’ai navigué dans ma jeunesse Le long des côtes dalmates. Des îlots Emergeaient à fleur d’eau, où parfois S’arrêtait un oiseau guettant sa proie, Couverts d’algues, glissants, beaux Au soleil comme des émeraudes. Quand la marée Haute et la nuit les annulaient, les voiles Sous le vent dérivaient plus au large, Pour en fuir l’embûche. Aujourd’hui mon royaume Est cette terre de personne. Le port Pour d’autres allume ses feux ; l’esprit Indompté me pousse encore au large, Et de la vie le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2016

Jean Mambrino (1923 – 2012) : L’aube

  L’aube   L’aube est vraiment                    suspendue                                                            sur les collines ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2016

José Agustín Goytisolo (1928 - 1999) : J’invoque / Yo invoco

  J’invoque   Clarté, ne t’éloignes pas de mes yeux, n’humilie pas la raison qui m’encourage à poursuivre. Ecoute, derrière mes paroles, le cri des hommes qui ne peuvent pas parler. Au nom des coups reçus, de leur lutte engagée contre le mur de l’ombre, je te demande de persister dans ton éclat, d’illuminer ma vie, de rester avec moi, clarté.   Traduit de l’espagnol par Claude de Frayssinet In, « Poésie espagnole. Anthologie 1945 1990 » Actes Sud / Editions Unesco, 1995 Du même... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 novembre 2016

John Ashbery (1927 - ) : La seule chose susceptible de sauver l’Amérique / The one thing that can save America

  La seule chose susceptible de sauver l’Amérique   Y a-t-il rien de central ? Vergers lancés au petit bonheur la terre, Forêts urbaines, pépinières rustiques, collines pas plus hautes que le genou ? Et ces noms de lieux, centraux eux aussi ? Elm Grove, Adcock Corner, Story Book Farm ? Défilant à toute allure à hauteur d’oeil S’incrustant de force dans le regard jusqu’à plus soif, Merci, çà suffit comme çà merci. Et maintenant, au tour du paysage à demi nocturne, Plaines humides, banlieues... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 novembre 2016

Rainer – Maria Rilke (1875 – 1926) : Soir en Scanie / Abend in Skåne

  Soir en Scanie   Le parc se dresse haut. Comme d’une maison je sors de sa pénombre, et j’entre dans la plaine et le soir. Dans le vent, ce même vent que sentent les nuages, les fleuves clairs et les moulins à ailes, dressés au bord du ciel, à moudre lentement. Maintenant moi aussi dans sa main je suis chose, La plus petite chose sous les cieux. Vois :   Est-ce un ciel ? ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2016

Claude Vaillant (1924 – 2004) : Métamorphoses

            1 Avez-vous jamais vu un homme insulter l’arbre   quand l’hiver a tari la sève et le feuillage ?   Avez-vous jamais vu reprocher à la terre   la blanche aridité qui enrobe les prés ?   2 Depuis toujours l’été s’épuise et se dépouille ;   depuis toujours l’automne grince au vent qui se rouille ;   et l’amour est semblable aux pommes du verger :   le temps qui le mûrit le fait tomber de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2016

Du Fu / 杜甫 (712 – 770) : Vers brisés

  Vers brisés   Fleuve rapide où la lune        déplace les pierres Torrent pur où le nuage        rapproche les fleurs. L’oiseau se pose il connaît        la route habituelle Pour la voile de passage        quel gîte ce soir ?   Traduit du chinois par Jean-Pierre Diény In, Jean-Pierre Diény « Jeux de montagnes et d’eaux, quatrains et huitains de Chine » Editions... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 novembre 2016

Maurice Bourg (1918 - ) : Que vienne la parole

  Que vienne la parole   I                               Que vienne la Parole                               qui piétine l’absence   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :