22 octobre 2016

Valéry Larbaud (1881 – 1957): Thalassa

  Thalassa   Couché sur le divan au fond de la cabine (Bercé comme une poupée aux bras d'une fillette folle Par le tangage et le roulis — gros temps), J'ai sur l'âme un cercle lumineux : le hublot, Comme une vitrine de boutique où l'on vendrait la mer; Et, à demi sommeillant, je rêve De construire, dans une forme inusitée encore, un poème A la gloire de la mer.   O Homère! O Virgile! O CorpusPoeticum Boréale! C'est dans vos pages Qu'il faut chercher les vérités éternelles De la mer, et ces... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :