helene_cadou_1_

 

Le monde est mon beau voyage

La mer ma robe de fête

 

Le vent

Mes sandales de feu

 

Chaque feuille

Est un mot que j'aime

 

Chaque oiseau

Me redit ton nom

 

La terre tourne

Et tu me reviens

 

Toi le même

A chaque saison

                         *

Ce printemps trop grand pour moi

Me fait peur dit le vivant


Il m’emporte à plein poumons

Avec ses arbres son ciel

Ses débordements de source

 

Laissez-moi dormir encore

Un instant un seul instant

 

Pour que je compte mes bras

Mes yeux mes jambes

Et le nombre de mes doigts

 

Avant de saisir le jour

Et d’y fonder ma demeure

                         *

Ils arrivaient par surprise

Et je les regardais venir

Du fond des aubes

 

Comme la mer

Ramène ses filets

Lavés blanchis

 

Notre seuil

Etait un rivage

 

Où je n'avais plus

Qu'à cueillir

 

Leurs souvenirs

Qui me rendraient la clarté.

 

Le livre perdu,

Editions Rougerie, 1997

Du même auteur :

« Ce soir / la nuit est bleue… » (22/06/2014)

 « J’ai vu des paysages… » (22/06/2015)

Ilarie Voronca… (22/06/2017)

« Le soleil griffait les tuiles ... » (08/09/2018)

« Pour croire encore au bonheur ... » (08/09/2019)