30 mai 2016

Paul Fort (1872 – 1960) : Si le bon Dieu l’avait voulu

  Si le bon Dieu l’avait voulu        Si le bon Dieu l’avait voulu – lanturlurette,lanturlu – j’aurais connu la Cléopâtre, et je ne t’aurais pas connue. Las ! que fussé-je devenu sans ton amour que j’idolâtre ? Mais le bon Dieu n’a pas voulu – lanturlurette et lanturlu – que je connaisse Cléopâtre. Gloire à Dieu au plus haut des nues !        Si le bon Dieu l’avait voulu – lanturlurette,lanturlu – j’aurais connu, vêtues ou nues, j’aurais connu la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 mai 2016

Tristan Corbière (1845 -1875 ) : Epitaphe

  Epitaphe        Sauf les amoureux commençans ou finis qui veulent commencer par la fin il y a tant de choses qui finissent par le commencement que le commencement commence à finir par être la  fin la fin en sera que les amoureuxet autres finiront par commencer à recommencer par ce commencement qui aura fini par n’être que la fin retournée ce qui commencera par être égal à l’éternité qui n’a  ni fin ni commencement et finira par être aussi finalement égal à la rotation de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 mai 2016

André Frédérique (1915 -1957) : « Il y a de la profondeur cachée… »

             Il y a de la profondeur cachée dans mon langage. Je parle ne sachant ce que je vais dire et les mots s’assemblent en oracle. Du moins, on me le dit. Si je parle longtemps, je bâtis un monde, où je me perds. Il me faut de patients amis pour m’expliquer C’est donc qu’entre ma parole et ce qui l’anime il y a quelque chose que j’ignore. Peut-être quelqu’un. Je ne crois pas porter de dieu. Je voudrais dire quelque chose d’indifférent, une broutille. Je n’y parviens pas. Toujours... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 mai 2016

Louis Aragon(1897 – 1982) : Il n'y a pas d'amour heureux

     Il n’y a pas d’amour heureux    Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force   Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit  Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix  Et quand il croit serrer son bonheur il le broie  Sa vie est un étrange et douloureux divorce          Il n'y a pas d'amour heureux   Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes  Qu'on avait habillés pour un autre destin  À quoi peut... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 mai 2016

Adonis (1930 - ) /أدونيس : Pays des bourgeons

  Pays  des bourgeons   Icare est passé par là Il a planté sa tente sous les feuilles naissantes il a humé le feu Des chambres de verdure aux plus tendres buissons   Et il a secoué, Secoué tous les fûts, implorant le ciel Il s’est assemblé ainsi que le fuseau Et il a bu l’ivresse et s’est envolé…   Il ne s’est pas brûlé – Il n’est pas revenu   Le livre des migrations, Editions Luneau -  Ascot, 1982 Du même auteur : l’amour où l’amour s’exile (23/05/2015) Miroir du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2016

Henri Michaud (1899 -1984) : Contre !

  Contre !   Je vous construirai une ville avec des loques, moi ! Je vous construirai sans plan et sans ciment  Un édifice que vous ne détruirez pas, Et qu'une espèce d'évidence écumante  Soutiendra et gonflera, qui viendra vous braire au nez,  Et au nez gelé de tous vos Parthénons, vos arts arabes et de vos Mings.    Avec de la fumée, avec de la dilution de brouillard  Et du son de peaux de tambour, Je vous assoirai des forteresses écrasantes et superbes, Des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 mai 2016

Raymond Queneau (1903 – 1976) : Je crains pas ça tellment

  Je crains pas ça tellment   Je crains pas ça tellment la mort de mes entrailles et la mort de mon nez et celle de mes os Je crains pas ça tellment moi cette moustiquaille qu’on baptisa Raymond d’un père dit Queneau.   Je crains pas ça tellment où va la bouquinaille les quais les cabinets la poussière et l’ennui Je crains pas ça tellment moi qui tant écrivaille et distille la mort en quelques poésies.   Je crains pas ça tellment La nuit se coule douce entre les bords teigneux des paupières des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2016

Pierre de Ronsard (1524- 1585) : Madrigal

      Madrigal   Si c’est aimer, Madame, et de jour et de nuit Rêver, songer, penser le moyen de vous plaire, Oublier toute chose, et ne vouloir rien faire Qu’adorer et servir la beauté qui me nuit ; Si c’est aimer de suivre un bonheur qui me fuit, De me perdre moi-même, et d’être solitaire, Souffrir beaucoup de mal, beaucoup craindre, et me taire, Pleurer, crier merci, et m’en voir éconduit ; Si c’est aimer de vivre en vous plus qu’en moi-même, Cacher d’un front joyeux une langueur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mai 2016

Paul Eluard (1895-1952) : La mort, l'amour, la vie

  La mort, l'amour, la vie J’ai cru pouvoir briser la profondeur l’immensité Par mon chagrin tout nu sans contact sans écho Je me suis étendu dans ma prison aux portes vierges Comme un mort raisonnable qui a su mourir Un mort non couronné sinon de son néant Je me suis étendu sur les vagues absurdes Du poison absorbé par amour de la cendre La solitude m’a semblé plus vive que le sang Je voulais désunir la vie Je voulais partager la mort avec la mort Rendre mon cœur au vide et le vide à la vie Tout effacer qu’il... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2016

Angel González (1925 - 2008 ) : Synesthésie

  Synesthésie   Absorbé et révérencieux avec ses ailes fermées, le papillon apprend dans la prose odorante de la rose.   Ensuite, quand il les ouvrira, il restituera au paysage son parfum, métamorphosé en couleurs.   Traduit de l’espagnol par Claude de Frayssinet, In « Poésie espagnole. Anthologie 1945 – 1990 » Actes Sud / Editions Unesco, 1995 Du même auteur :  Monde inquiétant (18/05/2015) Anniversaire d’Amour / Cumpleaños de amor (18/05/2017) Ce sont les mouettes, mon... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :