29 avril 2016

Joseph Brodsky / Иосиф Александрович Бродский (1940 – 1996) : Définition de la poésie / Определение поэзии

  Définition de la poésie   A la mémoire de Fédérico Garcia Lorca    La légende raconte qu’avant d’être fusillé il vit au-dessus des soldats se lever le soleil et dit alors : - Et pourtant le soleil se lève… ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 avril 2016

Der von Kürenberg (1150 -1160) : « J’étais, tard dans la nuit… » / « Ich stuont mir… »

  J’étais, tard dans la nuit, debout près d’un créneau. Là j’entendis un chevalier qui chantait merveilleusement sur un air de Kürenberg, parmi la foule. Qu’il quitte le pays, ou il faut qu’il m’appartienne !   Qu’on me donne au plus vite mon cheval et mon harnois, car à cause d’une dame il faut que je quitte ce pays. Elle voudrait me contraindre à être son ami ; elle sera pour toujours privé de mon amour.   Traduit du moyen-haut allemand par Danielle Buschinger, Marie-Renée Diot Et Wolfgang... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 avril 2016

Pablo García Baena (1923 - ) : Juin / Junio

  Juin   Ô je sais, je partirai à ta recherche lorsque l’automne accablera la terre de ses fruits détrempés, lorsque les jeunes filles passeront en mordant les grappes comme si c’était des lèvres, lorsque les hommes verront leurs jambes musclées se teindre du sang pourpre de la vigne et qu’une chanson flottera dans le froid bleuté du soir blet. Ô je sais, je partirai à ta recherche. Lorsque le baiser épanoui de l’ultime laurier-rose tombera    dans la rivière je chercherai tes pas sur le sable tiède ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 02:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 avril 2016

Paul Claudel (1868 – 1955) : l’Esprit et l’eau

    Deuxième Ode L’esprit et l’eau        Après le long silence fumant,      Après le grand silence de maints jours tout fumant de rumeurs et de fumées,      Haleine de la terre en culture et ramage des grandes villes dorées,      Soudain l’Esprit de nouveau, soudain le souffle de nouveau,      Soudain le coup sourd au cœur, soudain le mot donné, soudain le souffle de l’Esprit, le rapt sec, soudain la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2016

José Hierro (1922 – 2002) : Lamentation / Lamentación

  Lamentation   Nous avons eu tant de choses à dire, qui n’ont pas été dites !   Prodigieuses paroles jeunes pour heurter les ouïes vieilles. Merveilleuses mélodies, chants inédits. Nous avons chanté tous ensemble et nous avons pleuré dans le silence. Nous avons appris une dure science au détriment de nos propres rêves.   Nous avons eu tant de choses à dire, qui n’ont pas été dites ! Nous avons évité si gaiement les sombres pressentiments ! Nous avons aimé chaque pousse, chaque... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 avril 2016

Georges Ribemont – Dessaignes (1884 – 1974) : A la tourterelle

  A la tourterelle   Oh,  pourquoi ris-tu, tourterelle des ténèbres ? - Je ris de tes larmes de plâtre, de ton visage sévère, De ton habit d’appariteur, De cette cage d’oiseau prophète Que tu caches dans ton cœur. - O tourterelle, démon noir aux ailes blanches, Mon prince ! - Je ris, quoi, c’est mon chant, le rire, Connais-tu pas l’oiseau-rire ? C’est ma manière à moi d’annoncer l’heure dernière.   Perché sur l’épaule du grand Juge Au bord de Josaphat, Je ris de ton malheur, de ta... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 avril 2016

Rémi Belleau (1528-1577) : « Baise-moi donc, ma sucrée… »

  (…)  Baise-moi donc, ma sucrée,  Mon désir, ma Cythérée,  Baise-moi mignonnement,        Serrément,    Jusques à tant que je die :  Las ! je n’en puis plus, ma vie,  Las ! mon Dieu, je n’en puis plus !  Lors ta bouchelette retire,  Afin que mort je soupire,  Puis me donne le surplus.      Ainsi, ma douce guerrière,  Mon cœur, mon tout, ma lumière,  Vivons ensemble, vivons,   ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 avril 2016

Francis Picabia (1878 – 1953) : Les dominos

    Les dominos   Au catéchisme des offrandes, j'ai chanté la vie, nid d'abeilles d'où s'échappent les forces, château des odeurs concentrées. J'ai regardé sous les persiennes le parfum qui tue. Le parfum en spirales qui n'est tangible que pour le cœur. Mais mon cœur est masqué de noir, depuis que vos doigts l'ont touché et je puis affronter sans crainte la piqûre des oiseaux-fées ; je suis plus fort que la vie, depuis longtemps je suis parti. Serrez sur votre poitrine ce qu'on nomme la douceur ; vous... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 00:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 avril 2016

Eustorg de Beaulieu (1495 - 1552) : Blason du cul

  Blason du cul   (…)  Ô cul de femme! Ô cul de belle fille!  Cul rondelet, cul proportionné,  De poil frisé pour haie environné  Où tu te tiens toujours la bouche close,  Fors quand tu vois qu’il faut faire autre chose.  Cul bien froncé, cul bien rond, cul mignon,  Qui fais heurter souvent ton compagnon  Et tressaillir, quand s’amie on embrasse  Pour accomplir le jeu de meilleure grâce.  Cul rembourré comme un beau carrelet (1),  Qui prends les gens plus... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 avril 2016

José Luis Rivas (1950 - ) : Une rivière

  Une rivière   Du haut du rocher les enfants versent leurs semences. Près de la rive des poissons–lune vif-argent se poursuivent, violents à l’ombre d’un crâne assoupi : seule leur peau lustrale s’offre fraîche au midi qu’immolent de leurs éclats l’absence de la brise et le battement calme des vagues. Aucun bateau à moteur ne vogue à cette heure Etendue à son aise comme un fleuve parallèle…   La chasse aux acamayas cachés sous les pierres occupe les plus petits qui s’agenouillent avec précaution... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 01:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :