cannelier-chine-cinnamomum-cassia[1]

 

Le cannelier au printemps

(Dialogue)

 

Au printemps je dis au cannelier :

- Pêchers et pruniers sont en fleurs.

L’année atteint partout sa plénitude

Pourquoi seul ne pas vous épanouir ?

 

Le cannelier me répond :

- Fleurs du printemps ne dure guère.

Quand vent et givre les abattront,

Savez-vous que je fleurirai seul ?

 

Traduit du chinois par Patricia Guillermaz

In, « La poésie chinoise des origines à la révolution »

Editions Gérard & C° (Marabout Université), Verviers (Belgique)