280px-Moritake[1]

 

Une fleur tombée

remonte à la branche

un papillon

 

Traduit du japonais par Cheng Wing Fun et Henri Collet

In, « Ah !le printemps, le printemps, Ah ! Ah ! le printemps,

 haikus de printemps »

Editions Moundarren, 1991