17 février 2016

Octavio Paz (1914 - 1998) : Pierres de soleil / Piedra de sol

    Pierres de soleil   (…) Il n’y a rien en moi sauf une grande blessure, un creux que personne ne parcourt plus, présent sans fenêtre, pensée qui revient, se répète, se reflète et se perd dans sa propre transparence, conscience traversée par un œil qui regarde son propre regard jusqu’à s’abolir de clarté :                j’ai vu ton atroce écaille, Mélusine, l’aube briller, verdâtre, tu dormais lovée dans les draps, en... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :