08 janvier 2016

Taneda Santoka / (種田 山頭火(1882 – 1940) : « Toute la journée… »

  Toute la journée sans un mot le bruit des vagues.   Du même auteur : « Seulement ce chemin » (08/01/17)     Traduit du japonais par Cheng Wing Fun et Henri Collet Ah ! Matsushima, l’art poétique du haïku Editions Moundarren, 2001, 78940 Millemont
Posté par bernard22 à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 janvier 2016

Kazimierz Brakoniecki (1952 - ) : Armor, Poèmes de l’Atlantique / Armor, Wiersze atlantyckie

Armor Poèmes de l’Atlantique   I Sur cette plage à la vue de l’océan deux philosophes tourmentés ont trouvé la mort.   Non, aucune bête à quatre têtes hurlantes ne sortira de cet océan en jeûne. Pas une baleine n’arrivera Avec Jonas, ceint de la membrane de l’angoisse. Légers embruns d’un vent éteint, galettes de nuages, râles de mouettes bienveillantes.   Des centaines de corps transpirent après déjeuner, chips, préservatifs, journaux, rubans.   Pas plus. Nous sommes seuls avec notre Camarde... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 janvier 2016

Nazik al –Malaïka / نازك الملائكة (2007- 1923) : Déshonneur

  Déshonneur   « O mère ! » fut le cri de sa nuit, De son râle implorant, Tandis que de son corps tremblant  Sous le poignard s’ouvrait le sang, A sa chevelure la boue s’était prise.     « O mère ! » nul que le bourreau ne l’entendit.  A l’aube de demain, aux roses refleuries, A l’appel des vingt ans, à l’appel de l’espoir, Répondra le pré, répondra les fleurs « C’est pour laver le déshonneur ».   Et le bourreau sans cœur, Aux gens rencontrés, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2016

Sabine Sicaud (1913 – 1928) : Vous parlez ?

  Vous parlez ?   Vous parlez ? Non. Je ne peux pas. Je préfère souffrir comme une plante, Comme l’oiseau qui ne dit rien sur le tilleul. Ils attendent. C’est bien. Puisqu’ils ne sont pas las D’attendre, j’attendrai, de cette même attente.   Ils souffrent seuls. On doit apprendre à souffrir seul. Je ne veux pas d’indifférents prêts à sourire Ni d’amis gémissants. Que nul ne vienne.   La plante ne dit rien. L’oiseau se tait. Que dire ? Cette douleur est seule au monde, quoi qu’on... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2016

Saint - John Perse (1887 – 1975) : « Et vous, Mers… »

     I       Et vous, Mers, qui lisiez dans de plus vastes songes, nous laisserez-vous un soir aux rostres de la Ville, parmi la pierre  publique et les pampres de bronze ?      Plus large, ô foule, notre audience sur ce versant d'un âge sans déclin : la Mer, immense et verte comme une aube à l'orient des hommes,      La Mer en fête sur ses marches comme une ode de pierre : vigile et fête à nos frontières, murmure et fête à... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :