pisan150x200[1]

 

 

La fille qui n'a point d'ami

 

À qui dira-t-elle sa peine,

La fille qui n'a point d'ami ?

La fille qui n'a point d'ami,

Comment vit-elle ?

Elle ne dort jour ni demi

Mais toujours veille.

Ce fait amour qui la réveille

Et qui la garde de dormir.

À qui dira-t-elle sa pensée,

La fille qui n'a point d'ami ?

Il y a bien qui en ont deux,

Deux, trois ou quatre,

Mais je n'en ai pas un tout seul,

Pour moi ébattre.

Hélas ! mon joli temps se passe,

Mon téton commence à mollir.

À qui dira-t-elle sa pensée,

La fille qui n'a point d'ami ?

J'ai le vouloir très humain,

Et tel courage

Que plutôt anuit que demain

En mon jeune âge

J'aimerais mieux mourir de rage

Que de vivre en un tel ennui.

À qui dira-t-elle sa pensée,

La fille qui n'a point d'ami ?

 

Du même auteur :

« Seulette suis… (03/12/2016)

Je ne sais comment je dure (03/12/2017)

« Apprenez-moi, doux ami... » (16/03/2018)