22 septembre 2015

Alphonse de Lamartine (1790 – 1869) : L’Isolement

  L'isolement   Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne, Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ; Je promène au hasard mes regards sur la plaine, Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.   Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes,  Il serpente, et s'enfonce en un lointain obscur ; Là le lac immobile étend ses eaux dormantes Où l'étoile du soir se lève dans l'azur.   Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres, Le crépuscule encor jette un dernier... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :