Andree-Chedid[1]

 

L’escapade des saisons

 

Je t’aimais

Dans l’orage des sèves

Je t’aime

Sous l’ombrage des ans

 

Je t’aimais

Aux jardins de l’aube

Je t’aime

Au déclin des jours

 

Je t’aimais

Dans l’impatience solaire

Je t’aime

Dans la clémence du soir

 

Je t’aimais

Dans l’éclair du rêve

Je t’aime

Dans l’estuaire des mots

 

Je t’aimais

Dans les foucades du printemps

Je t’aime

Dans l’escapade des saisons

 

Je t’aimais

Aux entrailles de la vie

Je t’aime

Au portail de la mort.

 

Poèmes inédits,

In, Revue « Poésie 1 / Vagabondages, N°21, Mars2000 »

Le Cherche-Midi éditeur, 2000

De la même auteure :

Le cœur naviguant (11/09/2014)

Je t’aime, hostile oiseau (11/09/2016)

Par-delà les mots… (11/09/2017)

Voix multiples (11/09/2018)

Regarder l’enfance (11/09/2019)