24 avril 2015

Georges Ribemont – Dessaignes (1894 – 1974) : Bohémienne 1940

  Bohémienne 1940    Il n’y a plus de villes, les routes sont pleines Les lits se sont vidés, ô beaux amours déserts, On a vidé la salle et soufflé sur les cendres, On a tiré la nappe et la ville se casse Au flanc de la panique, au sourire du ciel. Allez, berceaux, flottez sur les eaux sans sommeil, Loin d’un nord privé de l’étoile boréale Allez, femmes, volez vers quelles oasis Ou vous dormirez dans les souvenirs d’amour Au coin d’une place lourde et pleine de douleurs Parmi les vains débris de moites... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :