SOMCLIFF[1]

Fellations

 

On a le temps oui tout le temps de préparer du thé

exactement comme le thé que t’as voulu son goût

puisque dehors depuis trois jours de l’eau de l’eau de l’eau

ne t’en fais pas je jetterai ce thé on a le temps

c’est le wikend feux rouges auto l’amour et l’aventure

à quatre murs et toit contre la pluie à toi et moi

 

D’ailleurs on a du luxe ici et pas une goutte d’eau

ne perce le plafond et il fait chaud on a du Brahms

du thé sucré toute cette soirée on a le temps

on a le temps je te ferai ton lit dans cette chambre

pleine de vieux tableaux et d’objets envoûtants dormir

toute une longue nuit où sur ce lit sous ce duvet

tu te pourras rêver les jambes écartées avec

avec ma tête qui t’écrase les organes avec

ma bouche qui s’allaite bruyamment à ton pénis

et ton sperme gluant qui me descend au fond du cœur

 

Et on aura le temps car tu es jeune et plein de vie

de rejouer ce beau tourment tant qu’on s’endormira

sans rêve et sans envie tant qu’au matin la pluie toujours

qui frappe à nos carreaux nous redira qu’on a le temps

d’encor recommencer jusqu’à penser

quand ton scrotum sera réduit à rien qu’il me faudrait

te jeter aux poubelles et puis chercher dans les ruelles

un autre éphèbe à traire et d’autres sperme à déglutir

 

En attendant prenons le temps d’être sûrs que tous deux

nous n’avons pas grand-chose à craindre l’un de l’autre car

dehors il pleut on est tout seuls dans le désert pluvieux

du monde aucune goutte d’eau ne tombe du plafond

tout ce que je peux boire ne le veux que de ton membre

quand il descend tremblant dans mes muqueuses et ma salive

pour y verser en saccadant ta vi-e dans ma vie

 

In, Revue "25 , Janvier 1977"

L’Atelier de l’Agneau

4000 Liège, 1977

Du même auteur :

Trajet Namur- Charleville (13/03/2016)

« je croyais que la vie… » (02/12/2017)

Londres (26/03/2019)