16 février 2015

Philippe Desportes (1546 – 1606) : « Las. Je ne verrai plus… »

  Las. Je ne verrai plus ces soleils gracieux Qui servaient de lumière à mon âme égarée ! Leur divine clarté s’est de moi retirée Et me laisse éperdu, dolent et soucieux   C’est en vain désormais, ô grand flambeau des cieux ! Que tu sors au matin de la plaine azurée, Ma nuit dure toujours, et la tresse dorée, Qui sert de jour au monde est obscure à mes yeux.   Mes yeux, hélas, mes yeux, sources de mon dommage, Vous n’aurez plus de guide en l’amoureux voyage, Pendant l’astre luisant qui soulait... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :