A_CESAIRE_photo_-_copie_291767

En guise de manifeste littéraire

 

                                                                                         A André Breton

 

Inutile de durcir sur notre passage, plus butyreuses que des lunes, vos faces

de  tréponème pâle

 

Inutile d’apitoyer pour nous l’indécence de vos sourires de kystes suppurants

 

Flics et flicaillons

Verbalisez la grande trahison loufoque, le grand défi mabraque et l’impulsion

satanique et l’insolence dérive nostalgiques de lunes rousses, de feux verts,

de fièvres  jaunes…

 

Parce que nous vous haïssons, vous et votre raison, nous nous réclamons de la

démence précoce, de la folie flambante, du cannibalisme tenace.

 

Comptons :

la folie qui s’en souvient

la folie qui hurle

la folie qui voit,

la folie qui se déchaîne.

 

Assez de ce goût de cadavre fade !

 

Ni naufrageurs. Ni nettoyeurs de tranchée. Ni hyènes. Ni chacals. Et vous savez

le reste :

 

Que 2 et 2 font cinq

Que la forêt miaule

Que l’arbre tire les marrons du feu

Que le ciel se lisse la barbe

Et cetera, et cetera…

 

Qui et quels nous sommes ? Admirable question !

Haïsseurs. Bâtisseurs. Traîtres. Hougans. Hougans surtout. Car nous voulons

tous les démons

Ceux d’hier, ceux d’aujourd’hui

Ceux du carcan et de la boue

Ceux de l’interdiction, de la prohibition, du marronnage

 

 

et nous n’avons garde d’oublier ceux du négrier…

Donc, nous chantons les fleurs vénéneuses éclatant dans des prairies

furibondes ; les ciels d’amour coupés d’embolie ; les matins épileptiques ;

le blanc embrasement des sables abyssaux, les descentes d’épaves dans

les nuits foudroyées d’odeurs fauves.

 

Qu’y puis-je ?

 

Il faut bien commencer.

 

Commencer quoi ?

 

 

La seule chose du monde qui vaille la peine de commencer

 

La Fin du monde, parbleu !

 

Revue «  Tropiques, N°4, Janvier 1942 »,

Fort – de – France (Martinique),1942

 

Du même auteur :

" Je retrouverais le secret des grandes communications..." (25/01/2014)

Et les chiens se taisaient (26/01/2016)

Fragments d’un poème (26/01/2017)

« Soleil serpent… » (26/01/2018)

A l’Afrique (26/01/2019)