tarkovskij-arsenij[1]

Après la guerre

III

Parfois, couché sous la chaleur d’été

Et regardant le ciel lorsque l’air chaud

Comme un berceau se balance sur toi,

Tu sens un coin de sentiment étrange :

Dans le berceau, il est une fissure

Par où un froid de l’autre monde tombe

Comme une aiguille en glace dans ton corps…

 

Traduit du russe par André Markowicz

In « Poésie russe ». Anthologie du XVIIIe au XXe siècle, présentée par Efim Etkind

Editions La découverte / Maspéro, 1983

 

После войны

 

 

III

 

 

Бывает, в летнуюю пору лежишь

И смотрешь в небо, и горячий воздух

Качается, как люлька, над тобой,

И вдруг находишь странный угол чувств:

Есть в этой люльке щель, и сквозь нее

Проходит холод запредельный, будто

Какая-то иголка ледяная...

 

 Poème précédent en russe:

Vladimir Bouritch  / Владимир Петрович Бурич : Les commandements de la ville / Заповеди города (16/11/2014)

Poème suivant en russe :

Evguéni MikhaïlovitchVinokourov  /(Евгений Михайлович)  Винокуров : Avec mes yeux / моими глазами (25/11/14)