582850913[1]

 

La sourde oreille

1. ne pas rêver sa vie ne pas

dormir debout comme une sentinelle

fautive

ne pas prendre surtout

les vessies du désir pour les lanternes 

de l’amour et rire

rire comme égorgé

pour faire taire enfin

le ressac de ton sang

 

2.un géranium sur ce balcon

il faut en écraser les feuilles

pour mieux s’enivrer

vers le soir

de son parfum d’oubli

 

3. vient l'ombre

et tu es là

fontaine de ma chair

de tes sept plaies sécoule

le plus pur de ton chant

jusqu'à tarir l'azur

de ses milliards d'étoiles

 

4.mais

vivre dans l’instant

jusqu’à tout occulter de cette

insouciance et

de cette légèreté

absurdes

qui sont l’extrême politesse

de la douleur

pour Lady ... de Nantes, 1984

 

La sourde oreille

Sud éditeur, Marseille,1984

Du même auteur :

Ne variatur ou l’avant  dernière lettre d’Ephèse (17/10/2015)

Le combat avec l’ange (17/10/2016)

Mourir dans l’île (17/10/2017)

 

Mort du sultan des Asphodèles (17/10/2018)