mwLNTWMFHcpn00uPA0tg2RA[1]

Approche de la mort

 

     La parole, aujourd’hui, s’éloigne de mon corps

     - me laissant pressentir que bientôt vont s’éteindre les braises et l’été

     qui réchauffaient mon sang

     et paraître à leur place un étrange silence dont mon âme a pourtant attendu

     qu’il me dise, dans l’exil et l’exode,

     ce qu’est et que n’est pas, en un même mystère, le dieu auquel je n’ai jamais

     cessé de croire comme s’il m’habitait, sans que rien ne le prouve, parfois de sa

     présence parfois de son absence,

     tout en les unissant et en les dépassant.

     Cette mort qui s’approche m’apprendra – t-elle enfin si m’y sera donné plus que

n’offre la vie ou moins que ne seront les cendres de ma cendre ?

 

Qui ou quoi ?

Le Cherche-Midi éditeur, 1998

 

Du même auteur :

Psaume de Pâques (16/12/2015)

Noir – mais pour initier (16/12/2016)

 

L’exode annonce une rivière (16/12/2017)