Le terminal

 

………………………………Je

m’égare dans l’océan de chiffres

sur l’écran

des rangées de signes

              émergent et plongent

comme un rideau baissé sur le monde

face au terminal

mon esprit s’éparpille en grains menus sur l’écran

à l’intérieur du terminal

des connexions subtiles en font le reliquaire d’une sagesse cachée

 

heures supplémentaires. Je flâne dans les rues nocturnes

sans pouvoir évacuer

les programmes gravés sans pitié dans mon subconscient

un doute s’esquisse : mon corps serait-il non de chair et de sang

mais série de circuits intégrés

je sors du travail

avec une mémoire déconnectée

je suis un terminal débranché

toutes les données, tous les signes

tels une galaxie disloquée

s’entrechoquent

        explosent

sans fin ni cesse

 

1985

 

 

Traduit du chinois par Martine  Vallette – Hémery

In « Le ciel en fuite. Anthologie de la nouvelle poésie chinoise ». Editions Circé, 2004