04 juin 2014

Jacques Prével (1915 -1951) : "Dans le temps dans la nuit..."

  Dans le temps dans la nuit Je te parlerai Dans le temps dans la nuit je pourrai répondre à voix basse Le seul moment que la vie m'a volé Dans le temps dans la nuit je retrouverai ton visage Et la forme de mon visage Je te parlerai dans le temps je te parlerai dans la nuit J'écarterai enfin l'affreuse douleur de mon silence J'écarterai enfin les jours mortels Je te parlerai hors du temps je te parlerai dans la nuit J'effacerai les traces amères de l'attente J'effacerai le traces amères de l'oubli Dans mes deux... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 juin 2014

Yves Bonnefoy (1923 - 2016) ) : "Que saisir sinon qui s'échappe..."

Que saisir sinon qui s´échappe,       Que voir sinon ce qui s´obscurcit, Que désirer sinon qui meurt, Sinon qui parle et se déchire ? Parole proche de moi Que chercher sinon ton silence, Quelle lueur sinon profonde Ta conscience ensevelie, Parole jetée matérielle Sur l´origine et la nuit ?   Du mouvement et de l'immobilité de Douve, Editions du Mercure de France,1953   Du même auteur :  Théâtre (03/06/20 15)  L’été de nuit (13/06/2016) Le myrte (13/06/2017) Deux... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 juin 2014

Jean Genet (1910 - 1986) : Le condamné à mort

  Le condamné à mort à Maurice PILORGE assasin de vingt ans   Le vent qui roule un cœur sur le pavé des cours, Un ange qui sanglote accroché dans un arbre, La colonne d’azur qu’entortille le marbre Font ouvrir dans ma nuit des portes de secours.  Un pauvre oiseau qui tombe et le goût de la cendre, Le souvenir d’un œil endormi sur le mur, Et ce poing douloureux qui menace l’azur Font au creux de ma main ton visage descendre. Ce visage plus dur et plus léger qu’un masque, Et plus lourd à... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 juin 2014

Anjela Duval (1905 - 1981) : poèmes de nuit, poèmes de jour / Barzhonegoù noz, Barzhonegoù deiz

  Poèmes de nuit, poèmes de jour   Si j’écris à l’ombre de ma lampe Des vers maladroits et creux Avec ce petit outil mal assuré dans ma main lasse Si j’écris le soir au dos d’enveloppes Des poèmes humbles : camelote Où l’on ne trouve que des fleurs sauvages… Et quelques miettes d’amour. Car tout cela je le fais pour ceux que j’aime.   Mais j’écris, moi, d’autres poèmes Et ce n’est pas à l’ombre de ma lampe Mais à la lumière du soleil Ce n’est pas au dos d’enveloppes Mais sur la poitrine nue de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :